Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Agreste

La statistique, l'évaluation et la prospective agricole

Accueil > Missions et Organisation

Missions et Organisation

Envoyer à un ami
Imprimer la page
s'abonner aux flux RSS
le Service de la statistique et de la prospective (SSP) (1), au sein du Secrétariat Général du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.


Et

les Services régionaux de l’information statistique et économique (SRISE) au sein des Directions régionales de l’agriculture et de la forêt

fonctionnent en réseau pour répondre à quatre grandes missions : production, , études et prévisions, diffusion, coopération.
Le SSP respecte « le code des bonnes pratiques de la statistique européenne » promulgué dans la recommandation de la Commission du 25 mai 2005 sur l’indépendance, l’intégrité et la responsabilité des services statistiques nationaux et communautaires. Les informations et études produites intéressent les différents acteurs du ministère, les administrations, les professionnels, les chercheurs et étudiants, la presse, et sont accessibles à tous, gratuitement sur le site Agreste.
Quatre grands domaines de compétence :
  • l’agriculture : productions animales et végétales, structure des exploitations, prix, revenus, ...
  • la forêt,
  • les industries agricoles et alimentaires : production, commercialisation, résultats économiques, …
  • l’espace rural : occupation du territoire, équipement et services des communes, certains aspects liés à l’environnement tels que la gestion des déchets, la gestion de l’eau ou la pollution par les nitrates …

 

1. Production statistique

 

Le réseau de la statistique agricole a en charge l’exécution, en France, des enquêtes communautaires dans les domaines agricoles, agroalimentaires et forestiers. Le SSP et les SRISE effectuent périodiquement de grandes opérations statistiques, comme le recensement de l’agriculture. Plus régulièrement, ces services :

  • réalisent des enquêtes régulières auprès des agriculteurs, des entreprises, des industriels agroalimentaire, des coopératives agricoles, des exploitations forestières et des scieries, des propriétaires forestiers privés, des collectivités territoriales,
  • Exploitent certains formulaires administratifs, comme les demandes d’attribution de subventions liées à la politique agricole commune ou la base nationale d’identification des bovins, allégeant ainsi la charge des enquêtés,
  • Suivent, via le réseau d’information comptable agricole (RICA) l’évolution du revenu des agriculteurs, de ses composantes et de ses disparités aux niveaux national, régional et par catégorie d’exploitations. Établissent, en liaison avec l’Insee, les comptes de l’agriculture ainsi que bon nombre d’indices économiques : l’indice des prix de gros alimentaires, l’indice des prix d’achat des moyens de production agricole, l’indice des prix des produits agricoles à la production,
  • Etablissent, dans le cadre de la « statistique agricole annuelle » des données de production agricole cohérentes aux niveaux départemental, régional et national.
  • produisent des prévisions conjoncturelles et des bilans d’approvisionnement agroalimentaires.

 

2. Etudes, évaluation et prospective

  • Le SSP et les SRISE de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Ils assurent leur programmation et leur suivi.
  • Ils réalisent de nombreuses études structurelles ou conjoncturelles sur le secteur agricole, la forêt et les industries agroalimentaires. .
  • Ils élaborent et diffusent régulièrement des études économiques et prospectives, des évaluations, des diagnostics conjoncturels, ainsi que des prévisions à court terme.
  • Ils développent des réflexions stratégiques : rôle d’alerte, d’initiative et de proposition au sein du MAAF, au vu des évolutions observées
    Ces travaux ont, entre autres, pour objectifs de fournir des éléments de réflexion aux acteurs publics en charge de la définition des politiques affectant ces secteurs.
  •  

    3. Diffusion de résultats d’enquête, d’études et de synthèses

    • Le réseau de diffusion (accueil, information, conseil, prise de commandes de travaux) repose sur les SRISE en province, le centre de documentation et d’information Agreste (CDIA) à Paris et un pôle de vente à Toulouse.
    • De nombreuses publications sont disponibles en ligne. Certaines d’entre elles peuvent être également commandées au format papier depuis la rubrique « publications » ou via notre réseau de diffusion.
    • Les résultats détaillés d’enquêtes et les séries longues sont en consultation sous l’espace « Données en ligne ».
    • La diffusion se fait dans le strict respect du secret statistique (loi n° 51-711 du 7 juin 1951 modifiée).

 

4. Coopération avec de nombreux partenaires

  • en collaborant avec les offices agricoles, les chambres d’agriculture, les organisations professionnelles, les instituts de recherche …
  • en participant aux travaux du système statistique public coordonné par Conseil national de l’information statistique (CNIS)
  • en fournissant des données relevant de notre domaine de compétence aux organismes internationaux, plus particulièrement à Eurostat, l’office statistique des communautés européennes.

 

(1) Les missions antérieurement confiées au Service central des enquêtes et études statistiques (SCEES) sont désormais exercées par le Service de la statistique et de la prospective (SSP), conformément à l’arrêté ministériel du 30 juin 2008

Ministère de l'agriculture et de l'alimentation