Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

Agreste

La statistique, l'évaluation et la prospective agricole

Accueil > Thématiques > Productions végétales > Grandes cultures, fourrages, prairies

Grandes cultures, fourrages, prairies

Envoyer à un ami
Imprimer la page
s'abonner aux flux RSS
Sous cette rubrique, les chiffres clé, les liens vers les résultats d’enquêtes ou vers d’autres rubriques associées à chaque thème.
Toutes les publications sur la thématique "grandes cultures, fourrages, prairies".
  • Enquête Pratiques culturales 2011 - Agreste les Dossiers n° 36 - septembre 2016
  • Les enquêtes sur les pratiques culturales décrivent les interventions des exploitants agricoles sur leurs parcelles entre une récolte et la suivante : travail du sol, semences utilisées, engrais épandus et traitements phytosanitaires. Ces enquêtes permettent notamment d’évaluer l’évolution des pratiques agricoles susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement. Elles portent sur les grandes cultures et prairies, la viticulture, les légumes et les vergers. Elles sont réalisées par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et leurs résultats sont notamment utilisés dans le cadre du suivi de la Directive « nitrates » et du plan Ecophyto 2018.

  • Enquête Pratiques culturales 2011 - Agreste les Dossiers n° 36 - septembre 2016
  • En 2011, les indicateurs de fréquence de traitement (IFT) moyens (nombre moyen de doses de références appliquées pendant une campagne) s’échelonnent entre 1,5 et 5,5 pour les grandes cultures, hors pomme de terre1. Les IFT herbicides sont compris entre 1,1 et 2,7 selon les cultures, et les IFT insecticides entre 0 et 2,4. Hors pomme de terre, les IFT fongicides sont compris entre 0 et 1,5. Pour la pomme de terre, l’IFT est de 15,6 avec un IFT fongicide de 11,6. Herbicides et fongicides sont utilisés en dessous de la dose de référence tandis que les insecticides sont utilisés pratiquement à pleine dose. Des différences régionales existent pour les céréales à paille (blé, triticale, orge), le colza, le pois et la pomme de terre. Les pratiques sont en revanche peu différentes entre régions pour le tournesol, le maïs et la betterave.

    Dans l’ensemble, les IFT de la campagne de 2011 sont proches de ceux de 2006. Les cultures de tournesol, pois protéagineux et maïs fourrage ont toutefois des IFT totaux plus faibles en 2011. Les IFT herbicides sont plus élevés en 2011 pour la betterave et la pomme de terre, le blé dur et l’orge alors qu’ils sont plus faibles ou stables pour les autres cultures. Les IFT fongicides et insecticides sont plus faibles pour quelques cultures.

  • Enquête Pratiques culturales 2011 - Six traitements en moyenne sur le blé tendre en 2011 - Primeur N° 304
  • En 2011, le nombre moyen de traitements phytosanitaires (applications de produits au cours des différents passages sur les cultures) est variable d’une grande culture à l’autre : de 5,8 pour le blé tendre, il va jusqu’à 18,6 pour les pommes de terre. Ce sont les herbicides et fongicides qui sont les plus appliqués. Mais ces moyennes nationales recouvrent des disparités régionales importantes.
    Globalement le nombre moyen de traitements n’est pas significativement différent en 2011 par rapport à 2006 (dans les régions pour lesquelles les évolutions peuvent être calculées), sauf pour l’orge et le tournesol pour lequel il diminue et le colza et maïs fourrager pour lesquels il augmente.

Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt