Bilan d’approvisionnement agroalimentaire 2019-2020

Thibaut Champagnol , SSP, Bureau des synthèses statistiques conjoncturelles

Chaque année, le Service de la statistique et de la prospective réalise les bilans d’approvisionnement des principaux produits agricoles. Il s’agit du bilan des quantités disponibles d’un produit agricole (production, importations, stocks initiaux) et de leurs destinations (utilisations intérieures, exportations et stocks finaux). La méthodologie relative à l’établissement des bilans d’approvisionnement a été élaborée au niveau européen.

Paru le : 16/11/2021

Publications nationales

Chiffres et données

N° 2021-13

Objectifs des bilans d’approvisionnement

 

Les bilans d’approvisionnement sont utiles au suivi de l’équilibre des marchés dans le contexte spécifiques des productions agricoles caractérisées par de fortes fluctuations de la production et parfois de la consommation (crises sanitaires pour les productions animales). Ils permettent de déterminer la consommation annuelle par habitant pour les principales denrées alimentaires et d’en suivre l’évolution. Dans un bilan, la consommation humaine est l’une des composantes de l’utilisation intérieure. Ils permettent également de calculer pour chaque produit la part des utilisations intérieures couverte par la production nationale : c’est le taux d’approvisionnement. Ce ratio témoigne de l’indépendance et de la sécurité d’approvisionnement d’un pays pour les produits qu’il est capable de produire.

 

Bilan d’approvisionnement et bilan de marché

 

L’approche « bilan» ( bilan d’approvisionnement, bilan de marché) exprime l’équilibre entre les ressources et les emplois d’un produit donné.Pour un produit, les ressources comprennent les stocks de début, la production utilisable et les importations.Ces ressources sont utilisées pour l’exportation, les utilisations intérieures et le stock de fin : elles apparaissent alors dans le tableau des emplois.Les emplois en utilisations intérieures sont eux-mêmes ventilés en différents postes, variables suivant les bilans (pertes, alimentation animale, usages industriels, transformation, consommation humaine…).

 

Si la structure du bilan est identique entre un bilan d’approvisionnement et un bilan de marché, le contenu des postes du bilan d’approvisionnement a une portée plus large.En effet, pour avoir une connaissance aussi complète que possible du marché d’un produit de base, il convient de prendre en compte dans les postes du bilan d’approvisionnement non seulement les quantités du produit de base qui demeurent à l’état brut mais aussi celles qui sont transformées par l’industrie pour être utilisées en France (achats des ménages et de l’industrie), échangées avec l’étranger sous un aspect transformé ou bien encore stockées.

 

Les bilans présentés dans cette publication sont, dans la plupart des cas, des bilans d’approvisionnement (ou bilan agrégé) couvrant un produit et ses transformations.Dans certains cas toutefois, ces bilans portent sur un seul produit (le produit de base ou le produit transformé) et prennent la forme d’un bilan de marché (ou bilan simple).