Porcins. En avril 2020, les abattages de porcs diminuent

Abattages en mars 2020, production-consommation-commerce extérieur en mars 2020

Christelle Ugliera , SSP

En avril 2020, la propagation mondiale de la pandémie du Covid-19 provoque des bouleversements économiques qui déstabilisent les marchés du porc et de la viande. La chute des cours américains du porc entraîne une vague baissière en Europe. En France, le repli reste modéré sur ce mois, avant de plonger en mai. En avril, les abattages de porcs se replient de nouveau sur un an. En mars, les exportations sont portées par la demande européenne qui pallie au léger essoufflement des ventes françaises vers la Chine. En parallèle, les importations se replient en provenance d’Espagne, dans un contexte de quasi-arrêt de la consommation française hors domicile conduisant à un recul de 6 % de la consommation globale. Au premier trimestre 2020, la production porcine est soutenue, supérieure de 1,8 % en poids à celle de la moyenne quinquennale, tandis que la consommation de viande porcine recule de 3,2 %.

Paru le : 29/05/2020

Publications nationales

Conjoncture – Infos Rapides Animaux de boucherie

N° 2020-68


Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Porcins : cheptels et viande
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2020
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière