Ovins. Avril 2020, quatrième mois consécutif de repli des importations de viande ovine

Abattages en mars 2020, production-consommation-commerce extérieur en avril 2020

Marie-Anne Lapuyade , SSP

En mai 2020, les abattages d’agneaux sont supérieurs de 10 % au niveau de 2019. Les opérations mises en place par la filière pour valoriser l’agneau français ont permis de limiter les effets du confinement de la population lié au Covid-19. Traditionnellement en repli après Pâques, les cours de l’agneau augmentent en mai 2020 (+ 13 cts en moyenne par kg carcasse) et dépassent de 3 % le niveau 2019. En avril 2020, malgré les conséquences du confinement, la production d’agneaux vivants résiste et ne recule que de 1,3 % sur un an. En avril 2020, la hausse traditionnelle des importations de viande ovine liée à la fête de Pâques n’a pas lieu. Pour le 4ème mois consécutif et de façon beaucoup plus marquée en avril, les importations sont inférieures à celles de 2019 (- 29 %). La consommation indigène de viande ovine recule de 15 % sur un an.

Paru le : 26/06/2020

Conjoncture – Infos Rapides Animaux de boucherie

N° 2020-87


Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Ovins–Caprins : cheptels et viande
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2020
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
Région