Commerce extérieur. En 2019, un excédent agroalimentaire hissé haut par les échanges avec les pays tiers mais un solde déficitaire avec l’UE

IR - Commerce extérieur agroalimentaire

Thibaut Champagnol , SSP

En décembre 2019, l'excédent des échanges agroalimentaires atteint 481 millions d'euros, en augmentation de 80 millions d'euros par rapport à décembre 2018. Sur l’ensemble de l’année 2019, l’excédent des échanges agroalimentaires français atteint 7,9 milliards d’euros, en hausse de 1,1 milliard d’euros par rapport à 2018 du fait d’une croissance des exportations (+ 1,9 milliard d’euros) supérieure à celle des importations (+ 0,8 milliard d’euros). Le solde des échanges de produits agricoles bruts est excédentaire pour la deuxième année consécutive, à 1,2 milliard d’euros, bénéficiant du dynamisme des exportations de céréales et de l’augmentation du prix des pommes de terre, malgré la hausse des importations de la quasi-totalité des produits bruts. L’excédent commercial en produits transformés avec 6,6 milliards d’euros, progresse de 0,7 milliard d’euros par rapport à 2018, principalement du fait de la hausse des ventes de vins et spiritueux. Géographiquement, pour la première fois, les échanges agroalimentaires avec l’UE deviennent déficitaires.

Paru le : 14/02/2020

Publications nationales

Conjoncture – Infos Rapides Commerce extérieur

N° 2020-19

Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Commerce extérieur
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2019
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière