Poireau. En janvier et février 2021, les arrachages rendus difficiles par les pluies et le froid favorisent une forte hausse des prix

Commercialisation, surface et production pour la campagne 2020/21

Morgane Le Fustec , SSP

Selon les estimations au 1er mars 2021, les surfaces nationales implantées en poireaux de la campagne 2020-2021 (5 000 ha) seraient en baisse de 1 % par rapport à 2019-2020 mais en hausse de 1 % par rapport à la moyenne 2015-2019. La production nationale (150 600 tonnes) serait en recul de 1 % par rapport à 2019-2020 et de 2 % par rapport à la moyenne quinquennale. Les pluies excessives en janvier perturbent fortement les arrachages de poireaux et ralentissent les apports sur le marché. Avec une demande active, notamment en début de mois, les cours s’élèvent. En février, l’épisode verglacé affecte également les récoltes et perturbe la commercialisation, participant à l’envolée des prix de février, dépassant de 80 % ceux de l’année passée et de plus de 50 % ceux de la moyenne 2015-2019.

Paru le : 22/03/2021

Publications nationales

Conjoncture – Infos Rapides Légumes

N° 2021-031


Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Légumes
Années de référence (2)
Plier/Déplier la boite
2021
2020
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière