En 2019, la production ovine augmente et l’excédent commercial des échanges d’ovins vivants s’améliore

Marie-Anne Lapuyade , SSP

Après un léger creux en 2018, la production française d’ovins augmente en 2019, malgré un recul des abattages. Parallèlement, avec des exportations d’agneaux vivants en hausse et un net repli des importations, l’excédent commercial des ovins vivants repart à la hausse. Le maintien d’une demande intérieure atone en viande ovine s’accompagne d’une légère baisse des importations qui restent toutefois majoritaires dans la consommation de viande. Confrontés de janvier à octobre à des produits importés à prix faibles, les cours de l’agneau sont en retrait sur un an. Sur les deux premiers mois de 2020, les cotations repassent au-dessus des niveaux de 2019.

Paru le : 21/04/2020

Publications nationales

Conjoncture – Synthèses Animaux de boucherie

N° 2020-354


Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Ovins–Caprins : cheptels et viande
Années de référence (2)
Plier/Déplier la boite
2020
2019
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière