Porcins. En 2020, effets de la crise sanitaire et dynamisme des exportations vers l’Asie marquent le marché du porc en France et en Europe

Christelle Ugliera , SSP

En 2020, le marché mondial du porc demeure largement dominé par la demande asiatique. Depuis l’apparition en 2018 de la peste porcine africaine en Chine, la concurrence est vive entre l’Union européenne (UE) et les États-Unis pour approvisionner le marché asiatique. Les exportations françaises de viande porcine restent dynamiques vers la Chine (+ 38,2 %) mais diminuent vers l’UE. Au total, elles se stabilisent en volume. Les volumes importés diminuent particulièrement pendant le premier confinement. La baisse de la consommation de viande de porc hors foyer ne compense par le rebond de celle à domicile et la consommation totale recule. Après le pic de 2019, les cours européens et français s’orientent à la baisse, en lien avec une offre américaine concurrentielle, les effets de la crise sanitaire, et l’apparition d’un foyer de peste porcine en Allemagne fin 2020. En 2020, le prix de l’aliment est quasiment stable sur un an mais progresse en fin d’année.

Paru le : 22/07/2021

Publications nationales

Conjoncture – Synthèses Animaux de boucherie

N° 377


Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Porcins : cheptels et viande
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2020
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière