Production bovine en 2021 : des cours élevés

Marie-Anne Lapuyade , SSP

En 2021, la production française de bovins est quasi stable sur un an (- 0,1 %), la baisse de la production de bovins finis (- 0,6 %) ayant été presque totalement compensée par la hausse de la production de bovins maigres, destinés à l’exportation. Les abattages de bovins finis reculent (- 0,6 %), en lien avec la baisse régulière des effectifs du cheptel bovin. Les exportations de viande bovine repartent à la hausse dans un contexte de forte demande européenne liée à la reprise économique mondiale. En lien avec la réouverture progressive des restaurants, les importations de viande repartent également à la hausse. La consommation globale de viande bovine, comparable à 2020, resterait cependant inférieure à celle de 2019. L’offre limitée de viande en France et dans l’UE tire les cours de l’ensemble des bovins à la hausse sur un an. Le marché à l’export des bovins maigres résiste. Les coûts de production s’accroissent nettement en 2021, sous l’effet de la hausse des prix des aliments, de l’énergie et des engrais.

Paru le : 21/06/2022

Publications nationales

Conjoncture – Synthèses Animaux de boucherie

N° 393


Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Bovins : cheptels et viande
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2021
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière