Grandes cultures. Grâce à un marché mondial dynamique, la faiblesse des récoltes 2020 est partiellement compensée par des prix élevés

Jean-Michel Pognat , SSP

En 2020, la production française de céréales atteint 57,5 Mt, après 71,3 Mt en 2019. C’est la seconde récolte la plus faible depuis 2010, après 2016, du fait d’une météo défavorable aux premiers semis à la fin de l’été et à l’automne 2019. Les rendements reculent de 10,2 q/ha en moyenne. La récolte d’oléagineux est stable, le nouveau recul de la récolte de colza étant compensé par la hausse de la production de tournesol dont les surfaces ont nettement progressé. Malgré l’abondance des récoltes mondiales de céréales (+ 1,4 %), les prix sont très fermes en raison du dynamisme des importations chinoises, des craintes liées aux aléas climatiques et des effets de la crise sanitaire qui incitent certains États à effectuer des achats de précaution qui touchent la totalité des matières premières. Les récoltes françaises 2021 devraient être en nette amélioration avec, notamment, des récoltes de céréales à paille estimées en hausse de 22 %.

Paru le : 23/07/2021

Publications nationales

Conjoncture – Synthèses Grandes cultures

N° 2021-380


Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Grandes cultures
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2020
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière