L’occupation du sol entre 1982 et 2018

Bertrand Ballet , SSP - Bureau des statistiques structurelles, environnementales et forestières

En 2018, 9 % de la France métropolitaine est artificialisée, les sols agricoles recouvrent un peu plus de la moitié du territoire, et 40 % de celui-ci est occupé par des espaces naturels. Toutefois, en comptant les DOM et en particulier la forêt guyanaise, les espaces naturels occupent la plus grande surface en France (48 %). Depuis 1982, en France métropolitaine, les sols artificialisés augmentent en moyenne chaque année de 57 600 hectares (ha), les sols naturels de 8 300 ha au détriment des terres agricoles qui perdent 65 900 ha. Les départements urbanisés et ceux du littoral sont les plus artificialisés. Les terres agricoles prédominent dans le quart Nord-Ouest métropolitain. Les sols naturels occupent plus d’espace dans les DOM et dans le Sud-Est métropolitain. Au cours des dix dernières années, l’artificialisation est plus importante dans le Sud-Est métropolitain que dans les autres régions. Aucun département ou presque n’échappe au recul des terres agricoles. La superficie des espaces naturels est conservée grâce à la progression de la forêt.

Paru le : 14/04/2021

Publications nationales

Les Dossiers

N° 2021-3


Au sommaire :

  1.  L'occupation du sol en France en 2018

  2.  L’occupation du sol depuis 1982 en France métropolitaine

  3.  L’occupation du sol dans les territoires

  4. L’évolution de l’occupation du sol dans les territoires

  5. L’occupation du sol dans les DOM

L’enquête Teruti rénovées

L’enquête Teruti est un dispositif statistique d’observation du sol parmi les plus anciens en Europe. Amorcée à la fin des années 1960, elle couvre la totalité du territoire métropolitain depuis 1982. Elle inclut les départements d’Outre-mer des Antilles et de La Réunion dès 2006, puis Mayotte et la Guyane en 2017 (cf. Annexe 1 - Méthodologie).