Commerce extérieur agroalimentaire. En 2022, malgré un repli depuis novembre, l’excédent agroalimentaire atteint son plus haut niveau annuel depuis 2013

Importations, exportations, solde commercial par pays et produits en décembre 2022

En décembre 2022, l'excédent des échanges agroalimentaires atteint 467 millions d'euros. Il diminue sur un an de 103 millions. Sur l’ensemble de l’année 2022, l’excédent français s’élève à 10,3 milliards d’euros, en augmentation de 2,1 milliards par rapport à 2021. Ce niveau, supérieur de 3,5 milliards d’euros à la moyenne 2017-2021, est le plus élevé depuis 2013. Contrairement aux années récentes, cette croissance de l’excédent est principalement portée par les produits bruts à travers les exportations de céréales, qui tirent parti de la hausse des cours mondiaux. L’excédent des produits bruts augmente ainsi de 3,9 milliards par rapport à 2021 (à 4,7 milliards d’euros) et atteint son plus haut niveau historique. A l’inverse, l’excédent des produits transformés (5,6 milliards d’euros) diminue de 1,8 milliard sur un an du fait de la hausse sensible des importations, principalement de viandes. Géographiquement, la réduction du déficit des échanges avec l’UE contribue pour près de 60 % à la progression de l’excédent global sur un an.

Thibaut Champagnol, SSP

Paru le : 13/02/2023

Publications nationales

N° 2023-14

Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Commerce extérieur
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2022
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière