Prairies. Le déficit hydrique pénalise la production d’herbe en 2020

Rendement cumulé des praires permanentes et pousse

Sabine Lombard , SSP

En octobre 2020, la production cumulée des prairies permanentes subit une nouvelle dégradation. Elle est estimée à 70 % de la production cumulée de référence à la même période. Le déficit de pousse, présent du nord-est au sud-ouest, concerne 77 % des régions fourragères. Il est important dans 48 % d’entre elles et prévaut dans les régions du Grand Est, des Hauts-de-France et de la Bourgogne-Franche-Comté. Les pluies d’automne, insuffisantes ou trop tardives n’ont pas permis un redémarrage de la production. Ainsi, la pousse réalisée entre le 20 juin et le 20 octobre est très inférieure à celle de référence sur la quasi-totalité du territoire.

Paru le : 30/10/2020

Publications nationales

Conjoncture – Infos Rapides Prairies

N° 2020-156


Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Fourrages et prairies
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière