Chiffres et analyses

[EN]Afficher/Masquer le menu vertical

Mes critères

Collections
Collection nationale
Conjoncture – Bulletin (1)
Conjoncture – Infos Rapides (456)
Conjoncture – Lettre (2)
Conjoncture – Tableaux de bord (9)
Conjoncture – Synthèses (53)
Recherche par critère
Thèmes[EN] Afficher/Masquer le contenu du groupe
Catégories[EN] Afficher/Masquer le contenu du groupe
Collections[EN] Afficher/Masquer le contenu du groupe
Niveau géographique[EN] Afficher/Masquer le contenu du groupe
521 résultat(s)
Nombre d'éléments présentés :

Climatologie. Un mois de juin contrasté

La température moyenne du mois de juin s’est établie à 18,8 °C en France métropolitaine (soit + 0,3 °C par rapport à la normale). Cette moyenne masque un contraste entre les 2 premières décades assez fraîches et la dernière décade touchée par un pic de chaleur. La pluviométrie a été globalement excédentaire : + 30 % en moyenne sur la France métropolitaine. A l’exception de l...

Poire. En 2020, la production de poires rebondirait

Au 1er juillet, la production de poires de table est estimée à 130 000 tonnes pour 2020, en nette hausse sur un an, rejoignant ainsi le niveau de la moyenne quinquennale. La production progresserait dans la plupart des régions productrices et des variétés. Lors de la précédente campagne, le chiffre d’affaires national de la poire s’est replié.

Cerise. Au 1er juillet 2020, baisse de la production et des prix

Au 1er juillet 2020, la production annuelle 2020 de cerises est revue à la baisse depuis la précédente prévision. Le chiffre d’affaires national provisoire se replie sur un an. Les prix de la cerise chutent en juin, par rapport à ceux de mai.

En mai 2020, après les hausses en mars et avril, les prix à la production des produits agricoles baissent sur un mois

Après un décrochage dès février 2020 au moment des premiers effets de la crise sanitaire sur les marchés des matières premières, l’ensemble des prix à la production des produits agricoles perçus par les agriculteurs s’oriente à la hausse en mars (+ 1,3 %) et avril (+ 0,7 %), avant de reculer en mai (- 1,7 %). Sur un an, la hausse des prix ralentit : + 0,7 % en mai, après + 2...

Grandes cultures. Une moisson 2020 en fort recul pour le blé tendre et les autres céréales à paille sous l’effet conjugué d’une baisse des surfaces et des rendements.

Selon les estimations au 1er juillet 2020, la production de blé tendre atteindrait 31,3 millions de tonnes, 2ème plus faible récolte depuis 2004 après celle de 2016. Elle baisserait nettement sur un an (- 20,8 %) et par rapport à la moyenne 2015-2019 (- 11,3 %). Le rendement du blé tendre est estimé à 71,1 q/ha (baisse de 8 q/ha par rapport à 2019), identique à la moyenne...

Pêche. Au 1er juillet 2020, le recul de la production de pêches favorise la hausse des cours

Au 1er juillet 2020 la production de pêches baisserait de 8 %, comparée à celle de 2019, et de 9 % par rapport à la moyenne quinquennale. La floraison a été réduite, conséquence d’un hiver très doux et de gelées dans la Vallée du Rhône. Les premières récoltes débutent début juin, en avance d’une à deux semaines, en raison de la douceur printanière. Au 1er juillet, l’offre...

Abricot. En 2020, production d’abricots estimée en baisse de 29 % et prix très supérieurs aux années passées

Au 1er juillet 2020, la production estimée d'abricots pour la campagne 2020 chuterait de 29 % sur un an. La floraison et la nouaison ont été affectées par un hiver exceptionnellement doux puis par des gelées et des intempéries printanières, notamment en Vallée du Rhône et en Provence. La récolte européenne est estimée également en nette baisse sur un an. Les cours de l’abric...

Bulletin mensuel de conjoncture - Juillet 2020

Aviculture. En mai 2020, la baisse sur un an des abattages de canards et de pintades continue

En mai 2020, le repli des abattages de canards à rôtir et de pintades se poursuit. Ces filières sont fortement impactées par la fermeture imposée de la restauration pendant la période de confinement. Dans les élevages, la chute des mises en place de canetons et de pintadeaux s’accentue depuis mars. En revanche, les abattages de dindes et de poulets se redressent en mai, aprè...

Prairies. Une pousse nationale stable mais des disparités régionales importantes

AU 20 juin 2020, la production cumulée de prairies permanentes reste proche de la norme (- 3 % par rapport à la pousse de référence à la même période). Cette stabilité au niveau national cache des situations régionales très contrastées. Ainsi, le déficit de pousse est marqué dans les régions Hauts-de-France et Grand Est alors que la production cumulée est excédentaire en...