Chiffres et analyses

[EN]Afficher/Masquer le menu vertical

Mes critères

113 résultat(s)
Nombre d'éléments présentés :

Viticulture. Hausse de la production viticole en 2023, mais des ventes en net repli sur le début de la campagne de commercialisation

En 2023, la production viticole française est estimée à 48 millions d’hectolitres, soit 4 % de plus qu’en 2022 et 8 % de plus que la moyenne 2018-2022. Tirées par des stocks à la production en hausse, les disponibilités augmentent sur un an. D’août à décembre 2023, les exportations de vins et spiritueux diminuent en volume et en valeur dans un contexte international encore...

IAA. Au 1er semestre 2023, la forte hausse des prix à la production l’emporte sur le recul de la production

Au 1er semestre 2023, les prix à la production des industries alimentaires et boissons (IAA), hors tabac, augmentent de 15,2 % sur un an. C’est la plus forte hausse depuis 1974 pour un premier semestre. En volume, la production des IAA baisse (- 2,5 %) alors que celle de l’industrie manufacturière dans son ensemble croit (+ 0,8 %). La production des industries alimentaires...

Bilan conjoncturel 2023

2023 : des productions contrastées, sur fond de détente relative des prix à la production et des intrants

Fruits d'été. En 2023, un recul des prix qui pèse sur le chiffre d’affaires à la production des abricots et des pêches-nectarines

En 2023, la production française d’abricots baisserait de 3 % sur un an tandis qu’elle resterait quasiment stable pour les pêches-nectarines. Elle se replierait davantage pour la cerise. L’année est marquée par une nette reprise des exportations d’abricots par rapport à 2022 (+ 87 %). Ces dernières augmentent plus modestement pour la pêche, tandis qu’elles reculent pour la...

Grandes cultures. En 2022-2023, les cours mondiaux restent élevés mais la décrue s’installe

En 2022-2023, dans un contexte de poursuite de la guerre en Ukraine, de baisse des récoltes céréalières mondiales, surtout de maïs, et de consommation soutenue, les cours mondiaux et français progressent par rapport à ceux du début de la campagne 2021-2022. Cependant, au premier semestre 2023 ils se détendent, sous l’effet de la forte présence des céréales russes, de la mise...

Aviculture. En 2022, net repli de la production de volailles

En 2022, la production de volailles recule de nouveau et nettement (- 5,7 % en têtes et - 7,8 % en poids sur un an). Toutes les filières de volailles de chair sont impactées par un épisode d’influenza aviaire exceptionnel par son ampleur. Fortement présente jusque-là dans le Sud‑Ouest, l’épizootie s’étend au Grand Ouest, et affecte de nombreux élevages, couvoirs et élevages ...

La consommation de viande en France en 2022

En 2022, la consommation apparente totale de viande1, calculée par bilan, est en hausse pour la deuxième année consécutive : + 0,8 % sur un an du volume total consommé, soit + 0,5 % en moyenne par habitant. La consommation de viande de boucherie augmente (+ 1,4 %), plus particulièrement celle de viande porcine (+ 1,6 %) et ovine (+ 2,4 %). Au contraire, celle de viande de...

Les mauvaises récoltes en 2022 contribuent à la hausse des prix des pommes de terre lors de la campagne 2022-2023

En 2022, pour la deuxième année consécutive, la production française de pommes de terre recule, du fait de la sécheresse et des fortes températures de l’été. Également constatée chez nos voisins européens, cette baisse de la production, couplée à la demande soutenue de l’industrie de transformation, tire les prix à la hausse. Sur les huit premiers mois de la campagne 2022/20...

Nouveau repli de la production bovine en 2022

En 2022, la production française de bovins finis est en repli pour la quatrième année consécutive (- 4,3 %). Les abattages de bovins finis toutes catégories confondues diminuent au même rythme, conséquence d’une nouvelle baisse des effectifs du cheptel français. Alors que les exportations de viande bovine reculent, les importations augmentent nettement afin de soutenir la...

En 2022, des prix du lait de vache record dans un contexte de disponibilités limitées et de coûts de production élevés

En 2022, la production de lait recule en France sous l’effet d’une hausse des coûts de production et d’une baisse de la production d’herbe liée à la sécheresse. Face à des disponibilités limitées en France et dans le monde, la plupart des fabrications de produits laitiers reculent et leurs prix s‘accroissent. Dans ce contexte, les prix du lait payés aux producteurs atteignen...