Chiffres et analyses

[EN]Afficher/Masquer le menu vertical

Mes critères

Collections
Collection nationale
Conjoncture – Infos Rapides (37)
Conjoncture – Lettre (11)
Conjoncture – Synthèses (11)
Faits & Tendances (1)
Affiner par critère
Thèmes[EN] Afficher/Masquer le contenu du groupe
Catégories[EN] Afficher/Masquer le contenu du groupe
Collections[EN] Afficher/Masquer le contenu du groupe
Niveau géographique[EN] Afficher/Masquer le contenu du groupe
[EN] Indique qu'il y a des messages associés à ce champ. Cliquer ici pour les afficher.
60 résultat(s)
Nombre d'éléments présentés :

Automne 2022 : la détente des prix à la production des produits agricoles et des prix des intrants se poursuit

Entamé en mai 2022, le ralentissement des prix à la production des produits agricoles se poursuit à l’automne : + 13,3 % sur un an en novembre, après + 16,8 % en octobre et + 19,7 % en septembre. A l’exception des oeufs dont les cours accélèrent, en lien avec l’aggravation de l’épizootie d’influenza aviaire, tous les produits contribuent à l’accalmie des prix. Outre la...

Bilan conjoncturel 2022

En 2022, les évolutions des volumes des productions nationales sont très contrastées, entre rebond conséquent (vigne, fruits, oléagineux) et net recul (céréales, betteraves, pommes de terre et productions animales). Déjà en hausse en 2021, les prix à la production des produits agricoles s’envolent en 2022 (+ 22,7 % sur les dix premiers mois, après + 7,3 % en 2021). À...

Prairies. Une pousse d’herbe déficitaire de 24 % en 2022

Au 20 novembre, la production cumulée des prairies permanentes depuis le début de l’année est inférieure de 24 % à celle de la période de référence 1989-2018. Depuis 2 mois, le maintien de la douceur et l’arrivée de la pluie permettent de compenser une partie du déficit accumulé durant l’été. Au niveau régional, le déficit varie de 12 % en Centre-Val-de-Loire et...

Prairies. Une pousse d’herbe déficitaire de 29 %

Au 20 octobre, la production cumulée des prairies permanentes depuis le début de l’année est inférieure de 29 % à celle de la période de référence 1989-2018. En ce début d’automne, les températures toujours douces et le retour des précipitations favorisent une reprise de la pousse de l’herbe au nord d’une ligne allant de la Bretagne à Auvergne-Rhône-Alpes. Cette amélioration...

Eté 2022 : légère détente des prix à la production des produits agricoles et des prix des intrants

Entamé en mai 2022, le ralentissement des prix à la production des produits agricoles se poursuit pendant l’été : + 22,0 % en août, + 24,3 % en juillet, + 25,3 % en juin, + 28,9 % en mai, après + 31,1 % en avril. Les prix des céréales et des oléagineux contribuent le plus fortement à la détente d’ensemble des cours, en lien principalement avec l’ouverture d’un corridor en me...

Prairies. Une pousse d’herbe inférieure d’un tiers à la normale

Au 20 septembre, la production cumulée des prairies permanentes depuis le début de l’année est inférieure de 33 % à celle de la période de référence 1989-2018. Malgré quelques pluies à partir de la miaoût, les conséquences de la sécheresse depuis le début du printemps se font toujours sentir. Le déficit de pousse concerne la quasi-totalité du territoire, en particulier en...

Prairies. Une pousse d’herbe inférieure de près d’un tiers à la normale.

Au 20 août, la production cumulée des prairies permanentes depuis le début de l’année est inférieure de 31 % à celle de la période de référence 1989-2018. Depuis fin juin, les épisodes caniculaires et l’absence de pluie se succèdent, ce qui impacte fortement la pousse de l’herbe. Les régions les plus affectées sont celles situées aux extrémités nord et sud-est du pays.

Prairies. Une production d’herbe déficitaire

Au 20 juillet, la production cumulée des prairies permanentes depuis le début de l’année est inférieure de 21 % à la normale. La sécheresse persistante ainsi que les épisodes caniculaires impactent la pousse de l’herbe. La situation s’est dégradée en juillet sur la majorité du territoire, seules les régions centrales ayant connu une évolution proche de la normale.

Mars à mai 2022 : le conflit en Ukraine accélère les prix à la production des produits agricoles et les prix des intrants

De mars à mai 2022, en lien avec les tensions en Ukraine, les prix à la production des produits agricoles sont en moyenne supérieurs de 30 % à ceux de 2021, en nette accélération après les hausses d’environ 15 % enregistrées depuis la fin de l’été 2021 (+ 14,7 % en février 2022). Les céréales et les oléagineux contribuent le plus fortement à la hausse d’ensemble des cours, e...

Prairies. La production d’herbe devient déficitaire

Au 20 juin, la production cumulée des prairies permanentes depuis le début de l’année est inférieure de 19 % à la normale. La sécheresse persistante impacte fortement la pousse de l’herbe. La situation s’est dégradée en juin sur l’ensemble du territoire. En cumul sur les 3 derniers mois, seules 2 % des régions fourragères présentent un excédent.