La filière laitière : un concentré des mutations agricoles contemporaines

La production de lait de vache connaît une restructuration profonde et rapide, entre concentration géographique et agrandissement des exploitations. La mise en place et la gestion des quotas laitiers ont accompagné et encadré cette restructuration pendant plus de vingt ans. Durant la phase de sortie progressive des quotas laitiers, cette restructuration s'est accélérée, entraînant une nette perte d'emplois, entre 2010 et 2014 (- 8,9 %), plus forte que pour les autres exploitations françaises. Le secteur bovin laitier garde néanmoins une place prépondérante dans l'emploi agricole en France, avec près d'un tiers de la main-d’œuvre non salariée (exploitations spécialisées et non spécialisées) et 1 700 jeunes actifs qui choisissent chaque année le métier de producteur de lait de vache. De plus, le mouvement de concentration en cours s'accompagne d'un maintien, voire d'une croissance, de la diversité des modes de production et des formes d'organisation du travail. Le salariat se développe et près d'un actif sur trois intervenant dans une exploitation laitière est aujourd'hui un salarié. Ces salariés sont particulièrement jeunes.

Jean-Noël Depeyrot, CEP

Christophe Perrot, Institut de l'élevage

Paru le : 18/05/2021

Publications nationales

N° 48 - Article 1

Télécharger la publication

Thèmes (3)
Plier/Déplier la boite
Lait
Démographie, taille et spécialisation
Emploi, conditions de travail
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2020
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière