Commerce extérieur agroalimentaire. En 2020, malgré la baisse des importations, l’excédent agroalimentaire se dégrade, sous l’effet principalement de la chute des exportations de vins et spiritueux

Importations, exportations, solde commercial par pays et produits en décembre 2020

Thibaut Champagnol , SSP

En décembre 2020, l'excédent des échanges agroalimentaires atteint 568 millions d'euros, en augmentation de 124 millions d'euros par rapport à décembre 2019. Sur l’ensemble de l’année 2020, marquée par la pandémie de Covid-19, l’excédent des échanges agroalimentaires français atteint 6,3 milliards d’euros, en baisse de 1,4 milliard d’euros par rapport à 2019 du fait d’un recul des exportations (- 2,3 milliards d’euros) et plus particulièrement des exportations de vins et spiritueux, supérieur à celui des importations (- 0,9 milliard d’euros). Ainsi, l’excédent des produits transformés (un peu moins de 5 milliards) se contracte de près d’un milliard d’euros à travers la baisse plus marquée des exportations que des importations. La baisse de 0,4 milliard d’euros de l’excédent des produits bruts (1,4 milliard) résulte à la fois de la hausse des importations et de la baisse des exportations (excepté pour les céréales et, à un degré moindre, pour les fruits). Géographiquement, la détérioration des échanges avec les pays tiers contribue pour près des deux tiers à la baisse de l’excédent global et le déficit des échanges agroalimentaires avec l’UE continue de se creuser.

Paru le : 12/02/2021

Publications nationales

Conjoncture – Infos Rapides Commerce extérieur

N° 2021-18

Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Commerce extérieur
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière