La pauvreté monétaire, moins fréquente en présence de non-exploitants

Niveau de vie des ménages agricoles en 2020

Au sein des ménages agricoles, l’activité agricole n’est pas la seule source de revenus des exploitants et de leur famille. En 2020, en moyenne, 34 % du revenu disponible des ménages agricoles provient des bénéfices agricoles et 22 % de revenus de leur patrimoine. Les niveaux de vie des personnes vivant dans ces ménages sont plus dispersés que ceux de l’ensemble de la population. Le taux de pauvreté monétaire est de 16,2 % contre 14,4 % dans l’ensemble de la population et varie selon la composition du ménage : 33,6 % des personnes vivant dans un ménage où l’exploitant est le seul pourvoyeur de ressources sont pauvres, contre 13,6 % lorsqu’un des membres du ménage n’est pas exploitant agricole. Le niveau de vie croît avec la taille économique de l’exploitation agricole. Les microexploitations se singularisent par l’importance des pensions et retraites dans le revenu total des ménages qui les exploitent. Le niveau de vie en grandes cultures ou viticulture est en moyenne plus élevé que pour les éleveurs de bovins, ovins et caprins. Néanmoins, les situations restent très diverses au sein de chaque orientation productive.

Samuel Givois, SSP

Paru le : 27/02/2024

Publications nationales

N° 2024-1

Télécharger la publication

Télécharger les données

Thèmes (2)
Plier/Déplier la boite
Toutes cultures, productions végétales
Tous animaux, productions animales
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2020
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière