La consommation de viande en France en 2019

SSP - , FranceAgriMer

En 2019, la consommation de viande calculée par bilan se contracte globalement de 0,8 % sur un an et de 1 % par habitant. La consommation de volaille reste dynamique (+ 2 %), tirée principalement par celle de poulets, tandis que la consommation de viande de boucherie recule de 2,2 %. Les achats de viande par les ménages pour leur consommation à domicile se dégradent pour la cinquième année consécutive. Les viandes de boucherie (y compris jambons et charcuteries), fraîches et surgelées, enregistrent un repli prononcé (- 3,2 %), tout comme les viandes de volailles fraîches (- 1,5 %) et surgelées (- 7,0 %) ; seuls les élaborés de volailles affichent une hausse des volumes achetés (+ 1,6 %). Les achats des ménages sont complétés par la consommation hors domicile (CHD), dans laquelle les viandes représentent le premier poste d’achat sur le total alimentaire hors boissons, avec 3,8 milliards d’euros HT, correspondant à 606 800 tonnes de viandes achetées en 2018.

Paru le : 25/06/2020

Conjoncture – Synthèses Consommation

N° 359


Thèmes (2)
Plier/Déplier la boite
Comportements alimentaires
Tous animaux, productions animales
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière